header_positionen.jpg

INIATIVE SUR L'EAU POTABLE

(Initiative populaire fédérale "Pour une eau potable propre et une alimentation saine - Pas de subventions pour l'utilisation de pesticides et d'antibiotiques prophylactiques" ; présentée le 18.01.2018 par l'association politiquement indépendante "De l'eau propre pour tous")

Nous soutenons l'initiative pour l'eau potable parce que...

 elle est conforme à la Constitution Fédérale (art. 104 LB) et au contrat social avec l'agriculture en vigueur depuis 20 ans (le livre blanc de l'agriculture).

L'agriculture conventionnelle n'atteint actuellement aucun des objectifs environnementaux de la législation (rapport Bertschy).

Actuellement, environ un million de personnes sur le plateau suisse reçoivent de l'eau potable contaminée par des pesticides, qui ne sont plus conformes à la législation sur les denrées alimentaires (rapport de l'OFEV du 12.05.2020 et du 15.08.2019, informations de EAWAG)

sdfsl’initiative prévoit des solutions libérales et ciblées pour réduire la pollution de l'eau causée par les pesticides et les nitrates ainsi que la résistance aux antibiotiques due à un nombre excessif du bétail (faits et informations de base de l'initiative (PDF en allemand)).

elle peut être mise en œuvre au point de vue juridique autant qu'agronomique (avis juridique SFV/VSA (PDF en allemand) et plan de réduction des pesticides Suisse ), ce qui permet d'atteindre les objectifs environnementaux fixés par la loi, alors que les rendements agricoles devraient diminuer légèrement et les revenus des exploitations augmenter légèrement (étude d’Agroscope).

Jusqu'à présent, l’administration fédérale n'a pas été en mesure de mettre en œuvre des mesures efficaces de protection des eaux contre le puissant lobby agricole: le plan d'action national, par exemple, stipule que 50 % des infractions à la loi (principalement liées aux pesticides) en matière d'eaux devraient être tolérées à long terme... (Plan d'action produits phytosanitaires p. 21).